Edgar Cayce Le Médium Visionnaire

 

« Nous devons nous attendre à une baisse soudaine et très importante du marché, comprenez-vous ? Cet événement va affecter l’épargne des nations et des individus et provoquer une très grande agitation dans les milieux financiers, ceci est un avertissement ! »

Sagit-il d'un caprice du hasard ou d'une vrai prophétie, pour y voir clair il faut s'attarder à la vie du prophète. A des années lumières des agitations de la bourse, le jeune Cayce découvre qu'il n'est pas comme tout le monde et va trouver en lui-même une force nouvelle et la certitude qu'il est investi d'une sorte de pouvoir surnaturel. Un beau jour il s'endort sur ces livres d'école et à son réveille raconte comment il s'avait ses leçons par coeur.

Edgar Cayce prophète
Le tsunami de décembre 2004 fut loin d’être une surprise pour les lecteurs d’Edgar Cayce. Il pourrait n’être que le prélude d’un cycle de bouleversements géophysiques irréversibles et aggravés par l'activité destructrice de l'homme. Lire...

Edgar Cayce Le Médium Visionnaire



emission Mystère "Edgar Cayce" partie 1




emission Mystère "Edgar Cayce" partie 2




Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
http://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène