Est-ce que vous aimez les synchronicités?

 

Un Message de Nicky Hamid

Est-ce que vous aimez les synchronicités?

Est-ce que vous aimez comment toutes les choses arrivent et s’intègrent parfaitement ensemble comme si elles avaient toujours été là.

Le temps et l’espace fusionnent. Et plus nous avons d’amour et de gratitude, plus il y a de miracles et de magie. Jusqu’à ce que vous n’ayez plus qu’à penser ou à imaginer, et vous savez que c’est déjà là, même si ce n’est pas encore arrivé.

Le Courant de vie est toujours présent. Et comme nous sommes des créateurs, nous aimons imaginer et faire.

Dans cette réalité actuelle, faire l’expérience de ce Courant, c’est ancrer la pensée dans l’action.

N’attendez pas que les circonstances viennent à vous ou d’avoir une vision complète, ou bien encore d’avoir des plans d’action clairs et ciblés.

Ancrer une intuition, une inspiration, ou une idée dans une action conduit à la manifestation – que ce soit pour vous ou pour quelqu’un d’autre dans le monde. Cela signifie de la prendre en compte le plus tôt possible en souriant, en chantant, en parlant, en dansant, en la touchant, en l’écrivant, en la peignant, en la créant.

Et lorsque vous le faites, soyez ouvert aux changements de direction, ou à un résultat totalement inattendu.

Nous ressentons le Courant lorsque nous sommes activement et totalement immergés dans la vie, connectés ( en Unité ) à ce qui se présente à nous. Faire est l’expérience d’Être authentique et en expansion dans le Courant.

Nous nous sentons bloqués uniquement lorsque nous attendons. Les Travailleurs de lumière sont des participants actifs du Courant.

Toutes les actions d’expression d’amour et de création sont dans le Courant.

Il n’y a pas de petites ou de grandes expressions. C’est tout simplement vous qui êtes en train de créer. Et dans cette création il y a une joie sans bornes.

Oui, oui mes doux Amis.

Être calme, en paix et centré, n’est pas attendre. L’attente c’est avoir l’espoir qu’une chose va se passer et d’attendre qu’elle vienne à vous (ce qui implique que vous ne la créez pas, et que c’est une idée fausse). Il n’est pas étonnant que beaucoup d’artisans de lumière soient ‘énervés’ à l’heure actuelle.

Le Courant va vous faire sa livraison, mais il ne peut pas le faire si vous n’êtes pas dans un processus d’ancrage (qui est d’être engagé dans le Courant ).

Et puisque Maintenant, tout a Changé, vous êtes en permanence dans le courant.

Oui, vous pouvez désormais ouvrir vos yeux. Il faudrait être aveugle pour ne pas voir.

J’ai Tellement d’Amour Pour Vous.

Nicky Hamid

Traduction Marinette Lépine

Transmis par TransLight: http://www.facebook.com/TransLight

Email: TransLight.ml@gmail.com

De courts messages sont inclus entre la parution de ces articles sur la page Facebook de Translight qui est accessible à tous, même à ceux qui ne sont pas sur Facebook. Si cela vous intéresse, voici le lien ….https://www.facebook.com/TransLight

Pour avoir plus d’informations sur Nicky et son travail, merci d’aller sur son site web – http://www.nickyhamid.com/

ou sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/nicky.hamid.5


Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
http://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

 


Page générée en 0.000123 secondes