Football et Zodiaque

 

L'engouement des masses populaires pour le football s'explique à travers les lois spirituelles mises en évidence par l'astrologue Hugues Lecharpentier.

Beaucoup de personnes s'interrogent sur les raisons de l'engouement et de la passion suscités depuis des décennies par le football à travers l'ensemble des pays de notre planète. Chacun sait que ce sport est aujourd'hui devenu le plus populaire du monde. Certains s'en réjouissent, d'autres le déplorent. Mais c'est une réalité humaine, sociale et économique que nul ne peut désormais ignorer.

Les plus grands joueurs de football sont devenus des modèles ou tout au moins des références pour une partie importante de la population terrestre, notamment pour notre jeunesse. Ils ne brillent généralement ni par leur charisme, ni par leur spiritualité, ni par leurs qualités intellectuelles. La plupart ne sont même pas des athlètes de très haut niveau. Ils sont cependant l'objet de toutes les attentions, de toutes les convoitises. Les plus talentueux se retrouvent en quelques années propulsés à la tête de véritables fortunes et sont considérés par une partie des jeunes comme des sortes de dieux vivants.

Malgré toutes les pratiques douteuses, parfois même mafieuses, malgré toutes les violences régulièrement associées au football, malgré l'apparente médiocrité de son enjeu qui se résume, pour l'essentiel, à essayer d'amener un ballon au fond d'un filet, des dizaines de millions de personnes continuent chaque semaine à payer un prix extraordinairement élevé pour venir assister à des rencontres où il ne se passe la plupart du temps pas grand chose (en moyenne à peine 2 buts marqués par match, chaque match durant au minimum 90 minutes), et des centaines de millions d'autres se laissent quotidiennement hypnotiser et absorber par des retransmissions ou des résumés télévisés soporifiques de matchs lénifiants.

Alors, comment expliquer cet engouement ? En réalité tout simplement par un phénomène de résonance et de mimétisme. Il semble que l'être humain ait inconsciemment tendance à s'identifier à ce qui lui correspond dans le monde des Archétypes, dans le plan causal. Or, selon l'Organigramme céleste, l'homme agit sous l'influence de 12 constellations zodiacales, exactement comme une équipe de football évolue grâce à l'interaction de 12 joueurs - 12 et non pas 11, car il existe bien un douzième poste, un poste en retrait occupé collectivement par les 5 remplaçants assis sur le banc de touche - chacun de ces 12 joueurs pouvant lui-même être placé en correspondance avec l'un des 12 signes zodiacaux.

C'est ce qui ressort d'une étonnante étude menée par Hugues Lecharpentier, jeune et brillant astrologue, disciple d'Omraam Mikhaël Aïvanhov et spécialiste de l'astrologie karmique et holistique.

Voici comment il établit et définit ces étranges correspondances auxquelles personne n'avait jamais pensé avant lui.

 


Hugues Lecharpentier




Dans une équipe de football, les signes de Feu correspondent aux attaquants.

L'avant-centre, le N° 9 est le joueur le plus personnel de l'équipe. Son rôle est de créer l'événement en marquant un but. S'il y arrive, il devient une sorte de roi. Il se déplace peu et laisse le travail de construction aux autres. Il attend que ses "sujets" viennent lui servir une occasion sur un plateau. Il ne se préoccupe pas des différentes phases du jeu et ne s'intéresse pas vraiment aux autres joueurs. Il n'a qu'une idée en tête : marquer pour exister. Il est placé sous l'influence zodiacale du signe du Lion. Et même s'il n'est pas lui-même natif du Lion, cela n'a aucune importance. Pendant la durée du match, il devient un Lion !

L'ailier gauche, le N°11 doit impérativement être très vif. Son rôle est de percer la défense, de la prendre de vitesse. Son but est d'apporter du punch à l'équipe, de la stimuler. Il frappe sans trop se poser de questions. C'est lui qui crée le danger. Il ose physiquement prendre des coups. Il correspond au signe du Bélier.

L'ailier droit, le N°7 a une véritable philosophie du jeu et son jeu est parfois spectaculaire. Il a des idées et du génie. C'est un adepte du beau jeu. Nul n'est prophète dans son pays et c'est à l'étranger ou loin de son club d'origine qu'il arrive souvent à se réaliser. On peut dire que, d'une certaine manière "il se la joue". En tout cas, il aime épater. Il est influencé par le Sagittaire.


Les signes d'Air influencent les milieux de terrain, les "poumons" de l'équipe.

Le milieu de terrain, le N°10 est le coordinateur de l'équipe. C'est le meneur de jeu, celui qui amène le bon équilibre au sein de son équipe. Il fait parfois aussi office de médiateur avec l'équipe adverse. Son jeu est harmonieux. Il a le sens de la précision dans ses passes et dans ses tirs, notamment lors des coups francs. Il est régi par le signe de la Balance.

Le N°8 fait circuler la balle avec une grande adaptabilité. Il s'intéresse au jeu et varie le sien en fonction des événements. C'est un voleur de ballons ou un intercepteur. Il est opportuniste. Il correspond au signe des Gémeaux.

Le N°6 est le joueur le plus impersonnel. C'est le porteur d'eau. Il court tout le temps, récupère les ballons et les amène aux autres joueurs. Il ne cherche pas à se mettre en avant mais à faire gagner son équipe. Il est lié au signe du Verseau.

Les signes d'Eau et de Terre régissent les défenseurs.

Les défenseurs centraux correspondent aux deux premiers signes d'Eau.

Le libero, le N°5 agit en fonction de son ressenti. Il se déplace comme il veut dans la défense. C'est l'âme de l'équipe : il prend le stress des autres sur lui et leur redonne du courage. Il est influencé par le Cancer.

Le stoppeur, le N°4 est là pour casser le jeu de l'équipe adverse. C'est un mauvais joueur, vicieux et perfide, mais d'une intelligence pénétrante et supérieure à la moyenne. Il n'hésite pas à faire des coups en douce, provoque l'agacement chez ses adversaires, les pousse à s'énerver, à commettre des fautes et cherche à leur casser le moral. Bref, c'est un Scorpion !


Les défenseurs latéraux sont représentés par les signes de Terre.

Le N°3, l'arrière latéral droit ne laisse aucun espace à ses adversaires. Il est précis et méticuleux dans ses marquages. Il est régi par la Vierge.

Le N°2, l'arrière latéral gauche donne parfois l'impression de labourer le terrain. C'est un joueur lourd et imposant. Il colle à l'attaquant. Il est très physique et aime le contact. Il n'est pas très rapide mais infatigable. Il correspond au signe du Taureau.

Le N°1 est le Gardien de but. Il économise son énergie et sait attendre en restant en permanence très concentré. Il maîtrise son corps physique et ses mouvements dans l'espace qui lui est réservé. Il reste inébranlable dans sa tête, ce qui lui permet d'assumer sa très lourde responsabilité : ne jamais laisser le ballon pénétrer dans les filets. Il est le patron de la défense et supervise le jeu de loin. Il est sous l'influence du Capricorne.

Les deux principaux remplaçants jouent un rôle psychologique envers les autres joueurs. Ils sont souvent en fin de carrière et ont une grande expérience, mais personne ne veut prendre leur place sur le banc de touche qui est une sorte de prison qui correspond aux prisons psychiques dans lesquelles l'homme se laisse parfois enfermer. Ils correspondent au signe des Poissons

Pour ajouter les trois derniers remplaçants et obtenir ainsi une équipe complète, on est obligé de faire intervenir la notion de "signe double"

Le Zodiaque ne comporte que 12 constellations, mais, selon la tradition, 4 des 12 signes sont dits "doubles" : les Gémeaux, la Vierge, le Sagittaire et les Poissons (bien que le signe des Poissons soit en réalité plutôt multiple que double). Ces 4 signes sont également dits "mutables", parce qu'ils sont liés à la fluidité, à la souplesse et s'adaptent aux circonstances.

En tenant compte de la nature double de ces quatre signes, on obtient les 3 derniers remplaçants.

Le second des Gémeaux est un jeune joueur qui peut apporter de l'oxygène et une vivacité à son équipe. La Vierge a un double qui est un défenseur supplémentaire pour préserver un résultat avantageux. Le Sagittaire a aussi un double qui est un attaquant supplémentaire pouvant trouver des solutions pour améliorer un résultat désavantageux.

Chaque équipe de football est donc constituée d'un ensemble de 16 joueurs, dont chacun vibre en résonance avec un point du Zodiaque, ce qui permet au public (à l'humanité) de s'identifier parfaitement à l'équipe qu'il soutient en raison de la grande Loi des Correspondances qui régit notre univers.

On peut ajouter à ces 16 joueurs un dix-septième, l'entraîneur de l'équipe. L'équipe ainsi complétée correspond au modèle de la Shakti hindoue. Bien que d'essence féminine, la Shakti représente le principe actif et dynamique selon la tradition védique. Elle comporte elle aussi seize éléments auxquels il faut ajouter l'Énergie qui les anime et les traverse.

Ces 17 éléments permettent à la Kundalini, la Force de l'équipe de se mettre en mouvement et de rejoindre Shiva, la délivrance, et donc d'atteindre le "but" final ! Buuut ! Comme disent les commentateurs sportifs !

Ainsi, de la même manière que l'infiniment petit obéit aux mêmes lois que l'infiniment grand, et de la même manière que l'atome et le système solaire ont été créés à partir d'un modèle unique et commun, les équipes de football obéissent aux mêmes lois astrologiques et karmiques que celles qui s'appliquent à l'ensemble de notre humanité.

Voilà pourquoi l'humanité tout entière s'intéresse aujourd'hui au football !

Extrait du livre "Des Clés pour l'Astrologie."
d'Hugues Lecharpentier - Mars 2007
ÈRE NOUVELLE - Avril 2007
source : erenouvelle.com

Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
http://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

 


Page générée en 0.000129 secondes