Rien n’est laissé au hasard, pas même la mort…

 

On voit souvent la mort comme un événement qui survient sans crier gare et surtout sans que personne n’en ait le moindre contrôle. Mais est-ce le cas ? Se pourrait-il que tout comme la vie, elle ne soit pas laissée au hasard ? Se pourrait-il que derrière les apparences, ce passage se prépare de longue date ? D’emblée, l’idée peut sembler totalement farfelue, voire abjecte surtout quand elle survient subitement. Comment alors prétendre à autre chose qu’un coup inexplicable du destin ? Quand on regarde ce passage de vie uniquement sous l’angle de la matière, il est effectivement difficile d’y voir un aspect de préparation. Mais c’est aussi ce qui la rend si difficile à accepter parce qu’elle semble n’ avoir alors aucun sens.

Par contre, quand on l’observe d’un point de vue énergétique, alors, elle se révèle sous un autre jour et apporte des réponses à de nombreux phénomènes entourant la mort. Depuis la nuit de temps, un lot de d’ expériences entourant la mort ne trouvait d’explications que dans ce qu’on appelle la science ésotérique. Les érudits de cette science pouvaient en donner une explication. Le problème avec ces informations, c’est qu’elles n’étaient pas reconnues et donc on y portait peu de crédit. Aujourd’hui, nous avons le privilège de bénéficier de recherches scientifiques qui étudient ces divers phénomènes entourant la mort et qui apportent un complément d’information à ce que la science ésotérique enseigne depuis déjà longtemps.

Un savoir inné
Du point de vue spirituel, la mort, tout comme la naissance, possède un temps de gestation pour permettre à l’être de préparer sa transition du monde matériel au monde immatériel. Même si on ne voit pas ce qui s’y produit de manière tangible, il n’en demeure pas moins que cette préparation a bel et bien lieu. Toutes les morts sont préparées très à l’avance, sauf le suicide qui, lui ne relève pas d’une décision de l’âme (conscience), mais plutôt d’un choix de la personnalité.

Quand on observe ce qui s’est produit dans les derniers moments d’incarnation d’une personne décédée subitement (accident ou mort violente), on y trouve très fréquemment des éléments inhabituels qui, après coup, indiquent que cette dernière sans nécessairement savoir consciemment qu’elle allait mourir, détenait un certain savoir intangible sur son avenir.

Par exemple, elle aura laissé un message d’amour à ses proches ou un texte ou une chanson qui parle de départ, de voyage ou d’ amour. Elle aura préparé tous les renseignements et papiers inhérents à son départ. Elle aura réuni avec insistance ses proches. Elle aura dit des propos étonnants sur son avenir qui à ce moment n’avaient pas de sens, mais qui prennent toutes leur portée après la mort, comme « C’est mon dernier Noël avec vous ».

Tout cela témoigne qu’à un autre niveau l’être sait que la transition entre les mondes arrivera bientôt pour lui. Difficile à envisager qu’ on puisse préparer sa mort ? Eh bien ! Regardons ce que les scientifiques ont observé de leur côté.

Une conscience accrue
Grâce à une infirmière, nommée Maggie Callanan qui a œuvré auprès des personnes en fin de vie pendant plus de vingt ans, certains scientifiques ont décidé d’observer un phénomène qu’ils ont ensuite nommé Expérience de conscience accrue. Ils sont découverts que peu importe la religion ou la culture d’une personne en fin d’incarnation, sa conscience s’accroît et lui donne ainsi accès à des éléments d’information que personne d’autre ne capte.

En d’autres mots, dans les derniers jours de vie, les sens s’affinent pour capter des éléments plus subtils et permettent ainsi de voir, d’entendre ou de ressentir des informations notamment réservées aux médiums. Par exemple, de nombreuses personnes voient des êtres chers décédés et communiquent avec eux.

Longtemps considérées comme des hallucinations ou des désordres mentaux, ces visions sont maintenant reconnues et prises au sérieux. Les chercheurs ne peuvent expliquer comment cela se produit, mais ils ont clairement éliminé les possibilités de désordre, de mal fonctionnement du cerveau ou encore de conséquences inhérentes à la médication.

Une aide précieuse au passage

Du point de vue énergétique, les expériences de conscience accrue font tout simplement partie de l’une des étapes de préparation à la mort. Les scientifiques y ont d’ailleurs observé tout le bienfait qu’elles suscitent. En effet, il y a une diminution considérable de la peur de la mort après l’avoir vécu. Elles servent donc à apprivoiser cette nouvelle réalité qui surviendra sous peu pour mieux l’accepter. L’être touche à des états vibratoires en dehors du corps physique et voit ce qui l’attend de l’autre côté des choses. Voilà qui rend la traversée plus rassurante.

Sous cet angle, il n’y a plus rien d’infâme dans la préparation à la mort, Bien au contraire. On peut voir la beauté de la vie se déployer pour que tout être vive ce grand voyage de la meilleure façon qui soit y compris celui qui survient subitement.

Comprendre la mort est si aidant pour mieux la vivre et l’accompagner. J’en parlerai plus longuement le 8 juillet prochain dans visioconférence Après la mort, qu’est-ce qui m’attend ? Ce sera un plaisir de passer ce moment avec vous.

À très bientôt. Sylvie Ouellet

Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net


Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
http://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

 


Page générée en 0.000154 secondes