Faire durer le bonheur

 

« Désormais, je sais faire durer une seconde de bonheur. il faut la vivre comme si c’était la dernière : le bonheur n’attend pas. Nicolas Hulot »

Chaque jour, prendre le temps d’apprécier la vie et de l’honorer est un moment de bonheur qui peut durer une éternité. Le bonheur est constitué de millions de possibilités :
Savourer un repas en remerciant chaque ingrédient qui le compose et ceux qui ont aidé à sa préparation, prendre plaisir à cette dégustation en remerciant son corps pour ce moment de plaisir. Partager un temps de rire avec une personne connue ou non, aider ou se faire aider, sourire à un inconnu et ressentir la vibration de l’échange. Marcher et prendre le temps de ressentir la terre ou l’herbe sous ses pas et se sentir uni à l’humanité et aux autres royaumes.

Observer la vie des animaux et se réjouir de voir leur ingéniosité.

Ressentir l’eau qui ruisselle sur sa tête ou le soleil qui réchauffe le corps, s’émerveiller d’une étendue de sable ou de neige immaculée… Écouter le chant d’un oiseau, observer un nuage, une fleur qui s’ouvre ou un chien qui fait pipi… la vie se manifeste de milliers de façons possibles et c’est une richesse illimitée.

La nature nous offre des spectacles merveilleux toujours renouvelés et c’est à nous, humains, d’en prendre conscience et de tout faire pour l’apprécier et se forcer à lui rendre sa valeur et son intégrité. Nous sommes unis au destin de la Terre et plus nous la respectons, plus nous respectons notre terre intérieure, notre ‘poussière’, la partie matérielle qui porte notre âme.

Nous avons choisi de venir nous incarner sur ce jardin merveilleux qu’est la Terre et nous en sommes responsables. Notre corps est aussi un jardin… La question est : Qu’est ce que j’ai fait aujourd’hui pour faire fleurir ce jardin ? Est-ce que je lui donne assez d’eau pour vivre ? Trop, pas assez ? Est-ce que je l’entretiens, lui enlève ses mauvaises herbes pensées et émotions ?…
Est-ce que j’aime la vie ou est-ce que je la critique, la rejette, la banni et passe mon temps à la fuir…

Si vous pensez à votre corps et votre vie comme un beau jardin, alors, vous aurez de grandes chances de vivre le bonheur d’un fleurissement toujours renouvelé.

Que le bonheur soit, chaque jour !
Joéliah

© 2013, Le Jardin de Joeliah. Nétiquette : Laissez pousser les plants quelques jours puis partagez en toute liberté en citant la source : lejardindejoeliah.com


Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
http://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

 


Page générée en 0.000108 secondes