Dualité entre liberté et asservissement

 

30/05/2020

Comment peut-on mieux vivre la dualité entre la liberté d’être que l’on a en soi et l’asservissement qui nous est imposé ?

« Bien évidemment, pour les êtres humains, ce n’est pas facile parce qu’ils sont obligés de vivre certains conditionnements, ne serait-ce qu’au niveau du travail ou au niveau de tout ce qui se passe actuellement.

Il faudrait que vous arriviez à être dans la vie, mais le moins possible en ce qui concerne votre civilisation et ce qui vous est imposé, tout simplement pour pouvoir vivre ! Il faudrait aussi que vous puissiez avoir une grande richesse de vie à côté, c’est-à-dire vous épanouir, avoir un pied dans la vie de troisième dimension où vous subissez malheureusement vos lois, vos restrictions, tout ce qu’on vous impose, etc., et avoir une grande partie intérieure de vous-même qui reste libre.

Personne ne peut vous priver de votre liberté ! Si vous la manifestez, il émanera quelque chose d’autre de vous, vous vous ouvrirez et les êtres qui vous entoureront ressentiront votre fréquence vibratoire.

Ce qui est actuellement très difficile pour les êtres humains, c’est qu’il faut malgré tout qu’ils vivent leur quotidien avec tout ce qu’il comporte de désagréments, de manipulations, etc., et qu’ils vivent aussi leur profonde spiritualité, ce qui les pousse réellement vers le nouveau monde qui est déjà installé en eux.

Donc prenez le minimum de votre civilisation actuelle, parce que de toute façon elle va basculer ! Vivez, puisque vous ne pouvez pas faire autrement, avec ce qui vous est présenté, mais restez libre en vous ! Cette liberté, personne ne pourra vous la prendre ! Même si on vous mettait en prison (c’est une image), vous pourriez être emprisonné physiquement mais garder cette liberté intérieure.

La partie la plus importante que vous aurez à vivre maintenant c’est votre propre réalisation ! Vous serez comme dans un combat permanent avec ce que vous étiez dans l’ancien monde et ce que vous deviendrezdans le nouveau qui est déjà présent en vous.

Alors ne prenez que le minimum de la société et de tout ce qu’on vous impose, essayez de vivre la fraternité avec ceux que vous aimez, essayez de vivre la beauté de la vie et de la nature, et vous verrez que vous franchirez ce passage, cette période difficile, sans souffrance et dans l’acceptation, d’une façon plus ou moins merveilleuse.

Il est important de penser simplement à vous, à tout ce qu’il y a de merveilleux en vous !

Vous êtes dans la société, vous en faites partie, c’est un fait ! Vous êtes obligés d’y vivre, mais à côté développez ce qu’il y a de plus merveilleux en vous, essayez d’être dans une amitié profonde les uns envers les autres, essayez d’être dans la fraternité, ne vous freinez pas dans le rapport à l’autre, et c’est ainsi que vous grandirez les uns avec les autres et que vous serez utiles au plan.

Même si vous vivez en décalage totale avec ce monde, une autre partie de vous-même vivra totalement libérée, et c’est cette partie-là de vous-même qui œuvrera pour la transition.

C’est ce que nous voulions répondre à cette importante question. »

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
  • qu'il ne soit pas coupé
  • qu'il n'y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site  https://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

    Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
    https://etredelumiere.ordi-netfr.com/

    "J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
    mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
    Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
    Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

    « Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

     


Page générée en 0,0728 s