La phase finale

 

Par le Passeur.

Nous sommes entrés dans la phase visible du chaos. Elle sera croissante. C’est le moment annoncé où tout va fortement se déstructurer pour trouver un nouvel équilibre auquel nous allons devoir individuellement nous harmoniser. Notre Terre elle-même ne sera pas en reste sur sa nécessité de changement et il nous faudra souvent nous ajuster et toujours accorder nos fréquences à son diapason.

En cet espace-temps, le chemin de la Conscience est et a été douloureux. S’il n’a pas semblé l’être, c’est peut-être que l’on se berce encore de beaucoup d’illusions. Et la phase de chaos va remuer s’il en reste la vase des souffrances encore enterrées au fond de chacun.

Le chemin de la Conscience ne nous épargne aucune remise en question. Sans exception, sans zone oubliée du regard, sans concession avec soi, sans compromis. C’est un chemin de rigueur et d’honnêteté absolue, qui conduit à abandonner tout au long des fossés chacune de nos croyances, jusqu’aux plus confortables, où l’on aborde la frontière risquée de la perte totale de confiance en toute information qui nous parvient, quelle que soit sa forme et sa qualité vibratoire. Il nous faut donc nous aiguiser jusqu’à percevoir ces finesses et les voir pour ce qu’elles sont, des filtres qui nous masquent la réalité. Et il faut apprendre à vivre cette solitude née de la compréhension et de l’acceptation que la réalité elle-même nous échappe.

Lorsqu’on l’on a accepté sans plus d’impact sur soi d’assumer seul son chemin individuel, souvent incompris, souvent jugé, que l’on a conscientisé que l’autre ne fait toujours, quoi qu’il arrive, que ce qu’il peut et qu’il n’a pas toujours à sa portée les moyens de faire plus, que ce monde ne peut plus aujourd’hui qu’aller jusqu’au bout de son cycle destructeur, alors on est en mesure de se tourner véritablement vers l’intérieur, non pour se protéger, ce qui est encore un leurre, mais pour ouvrir la voie de la libération de soi, de tous.

La Voie intérieure, ce n’est pas la grotte où l’on s’extrait du monde, c’est un passage, la Voie royale de la reconnexion au Tout, le trou noir qui nous aspire en-dehors de la matrice à travers une zone d’errance obscure où rien n’est, que la Conscience avec elle-même. C’est la Voie du Cœur comme elle a été appelée afin, là encore, d’amalgamer le mot originel et son sens détourné qui s’est imposé par sa connotation émotionnelle. Peu importe au final comment on l’appelle si l’on est conscient de ce qu’elle est.

Si certains ont enfin trouvé la Joie, un grand nombre de ceux qui sont venus s’incarner ici pour changer le cours des choses, qui se sont englués au fil des incarnations dans les rouages de la souffrance du monde, portent aujourd’hui en eux une immense tristesse, empreinte de colère et de frustration et sont épuisés. Ce qui leur est demandé encore est de puiser dans cette flamme qui les anime et ne les a jamais quittés et de fournir l’ultime effort pour s’extraire de ces sentiments par leur transmutation alchimique personnelle, car le temps est venu de se libérer.

Chacun pourtant n’a pas ce chemin. Les lointaines lignées génétiques stellaires ont vibratoirement qualifié différemment les êtres. Il en est qui sont arrivés si purs qu’ils sont restés fréquentiellement inadaptés au monde. Malgré les conditions de vie difficiles qu’ils ont rencontrées et leurs souffrances, ils ont pu conserver en eux la flamme de cette pureté et elle s’embrasera le moment venu, bientôt, lorsque se conjugueront les différents paramètres adéquats. Cette convergence est très proche.

Il est bon de savoir que dans le subtil, un maillage de la planète a été élaboré qui crée les conditions de l’enfermement. Ce maillage, les marionnettistes le renforcent aujourd’hui par les technologies appropriées et un réseau de dizaines de milliers de satellites dont un grand nombre a déjà été lancé. La soumission, la destruction du Vivant et la captation des âmes sont l’agenda des êtres auxquels ils sont eux-mêmes soumis. Ils fonctionnent pour cela en lien avec les couches astrales qui interfèrent sans cesse sur le mental et l’émotionnel humains et à un autre niveau participent très activement à la désinformation de ceux qui s’éveillent.

Dans le visible, afin d’asseoir leur règne, des structures ont été adoptées dans tous les systèmes pour diviser les humains, les séparer et les dresser les uns contre les autres, depuis la nuit des temps.

Il a suffi au départ, il y a des centaines de milliers d’années, de poser les bonnes empreintes génétiques et d’affiner les fréquences dans cet objectif, de créer des règles ne reposant sur rien d’autre que la volonté de ceux qui les ont créées pour répondre à leurs besoins, puis de détourner l’Homme de sa créativité en le programmant à adhérer et à fonctionner sur le modèle de trois castes : ceux que l’on laisse créer sous contrôle en fonction de leur visibilité, ceux qui ne créent rien mais que l’on charge d’administrer les règles, ceux qui sont investis du pouvoir répressif de les faire appliquer. Chacune de ces castes ayant en elle de nombreuses subdivisions, intéressées à d’appétissantes carottes efficacement hiérarchisées et conditionnées à adhérer à diverses croyances divergentes, religieuses, raciales, politiques, etc. L’objectif est toujours de diviser davantage.

Sur le ressort de ces programmations, il n’y a aucune difficulté à séparer les Hommes et à les dresser les uns contre les autres pour mieux les contrôler. La plupart ne peuvent pas voir cela parce qu’ils sont justement soumis à ces programmes dont ils n’ont pas même conscience et n’ont pas encore pu saisir la nature de leur matrice de vie, ni comprendre qu’ils étaient sous totale influence.

De nombreux leviers sont actionnés pour renforcer les programmes négatifs implantés et hypnotiser les populations dont on a au fur et à mesure implanté et empoisonné de plus en profondément les organismes pour qu’ils ne puissent plus fonctionner en lien avec l’Esprit tout en les affaiblissant. Cette ultime phase a débuté au début du 20°siècle, a pris racine à partir de la seconde guerre mondiale et a acquis son plein potentiel actuellement.

On peut tourner longtemps en se tapant la tête contre les murs en se débattant contre nos programmes. Ils se manifestent en nous à travers un flux de stimulis réactifs, de pensées et de ruminations qui nous tiennent à l’écart de l’instant présent, seul point où se focalise notre Conscience, mais aussi à travers nos peurs et l’infinie palette de leurs projections, comme nos habitudes qui ne sont pour la plupart rien d’autre que des rites contres les vides béants qui nous effraient inconsciemment.

Attention à ne pas se juger, à ne pas tomber dans la mésestimation de soi, c’est un piège difficile à éviter lorsque l’on se sent petit à vivre là où confusément l’on se sait immense par ailleurs. Nos faiblesses et nos petitesses peuvent alors nous devenir insupportables et la frustration de ne pas en sortir ne fait que grandir, nourrissant la souffrance là où l’on voudrait pourtant en assécher le lit.

Se juger faible, ne pas s’aimer, n’est pas la libération, mais conduit à la libération si l’on poursuit le processus alchimique avec courage. Il faut accepter d’en passer par là, accepter d’en souffrir un temps, de le conscientiser, jusqu’à comprendre et sentir qui souffre en nous et transmuter l’instant présent jusqu’à ce qu’en émerge à nouveau notre Lumière intérieure, l’Esprit dans toute sa verticalité, et qu’elle diffuse la paix véritable là où nos conflits rongent notre âme et notre corps. C’est un effort de chaque instant, qui parfois nous fait défaut. L’important est de toujours faire du mieux que l’on peut et de l’oublier le moins possible, sans être dur avec soi.

Ça n’est pas un chemin facile mais il ne faut pas se laisser aller au désespoir pour autant, car chacun d’entre nous a conservé le lien avec l’Esprit et porte en lui une force aussi imparable qu’une lumière qui s’allume dans l’ombre.

Car enfin, aussi, nous ne sommes pas mus que par des programmes involutifs, l’opposant n’est pas si fort et la matrice reste ce que nous en ferons. Un système basé sur la séparation ne peut que fractalement suivre ce modèle dans la totalité de sa géométrie. Si bien que les divisions sont infinies au sein même des divers étages de la structure, jusqu’au cœur du système qui l’a voulu ainsi. La division est donc aussi présente au sein de la caste régnante.

C’est pourquoi si l’on peut bel et bien qualifier cet agenda de complot planétaire, il ne demeure qu’une intention qui se heurte sans cesse à la foultitude de paramètres déviants qui sont autant de virus qui la privent de la maîtrise absolue de la matrice. Et qui surtout se délite sous le feu des radiations cosmiques, porteuses d’une élévation fréquentielle et d’une qualité raffinée d’informations nouvelles, auxquelles chaque organisme vivant est désormais pleinement exposé, ce malgré les tentatives technologiques d’en atténuer les effets.

Pour finir, le niveau de l’illusion est tel que tout ce qui semble acquis comme indiscutable n’a aucune valeur. Rien de ce que nous voyons n’est une réalité autre que notre interprétation sous influence, nos croyances et notre perception elle-mêmes sont totalement faussées par l’angle du regard qu’on nous a appris à avoir.

C’est la très exacte représentation de la Caverne de Platon telle qu’il nous l’a révélée. Nous voyons des ombres et des reflets s’agiter dont nous pensons qu’ils sont la substance du réel, alors qu’ils ne reflètent que ce que l’on nous a donné à voir. Il n’y a même aucun intérêt à voir les marionnettistes derrière leurs fils, aucun intérêt à essayer de découvrir les formes qui créent les ombres ni à comprendre comment tout cela est projeté. Car le vouloir est tomber dans le piège justement destiné à ce niveau de conscience et d’éveil afin de le détourner de l’essentiel, de sa capacité à se libérer et à investir sa souveraineté.

Dit autrement, soulever le voile est capital pour éveiller la Conscience, mais une fois soulevé il n’y a que de la perte à vouloir découvrir les mécanismes de l’illusion ou ce qui pourrait être à la place de ce en quoi on a cru.

Bien des révélations seront faites dans un avenir proche qui vont alimenter ce piège, en attisant à la fois la colère mais aussi la volonté de révéler davantage. Sous un aspect ce sera absolument nécessaire pour beaucoup, mais ça n’est pas le rôle de tous que de réagir contre, certains auront mieux à faire pour tous au regard de leur conscience. Ne vous laissez pas embarquer si vous sentez qu’une part de vous vous appelle ailleurs. Si vous ne pouvez vous informer sans vous laisser affecter émotionnellement, alors ne vous informez pas, ou pas plus que vous ne pouvez le supporter sans abaisser votre fréquence. Tâchez surtout d’entendre et de suivre ce qui vous appelle et d’avoir du discernement sur cela. Soyez à l’écoute, conscients des filtres, placez votre conscience dans votre hara avant toute expression de votre part. Cela facilitera votre équilibre au point de convergence de vos axes subtils.

Il n’y a rien à craindre à l’échelle des Temps, comme l’a dit le sage, rien ne se perd, tout se transforme. Le plan qui est en cours, qui concerne tout un univers qui doit s’élever d’un cran vers l’Unité et dont l’étape finale se résout ici-même sur Gaïa, est planifié depuis des temps immémoriaux et s’ajuste et se réécrit en fonction du jeu. Pour être les bons joueurs, soyons vigilants à ne pas s’identifier à ce que nous ne sommes pas afin de pouvoir tomber les armes au moment où nous y sommes appelés. Et nous y avons été appelés ! Il n’y a de mort que les morts successives de l’ego.

Tout solstice chemine vers un nouvel équinoxe. Nous sommes au jour le plus sombre mais il appelle un nouveau cycle, une inspiration de l’Univers où la lumière ne fera que croître sur une échelle qui dépasse le temps des Hommes. Entre expir et inspir l’enchaînement du processus est extrêmement rapide et bref. N’oubliez pas comme après le solstice d’hiver nous sommes à chaque fois surpris de la vitesse à laquelle le jour grandit.

Fraternellement,

© Le Passeur – 22 Décembre 2019 – http://www.urantia-gaia.info  > Cet article est volontiers autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.


Pour un meilleur partage, indiquer la source de votre lecture, en respectant le texte, y compris cette ligne.
https://etredelumiere.ordi-netfr.com/

"J’ai l’espoir que les gens ne prendront pas ce qui est dit comme la vérité,
mais la découvriront par eux-mêmes, parce que la vérité n’est pas dite, elle est réalisée."
Ne prenez rien pour vérité. La vérité, votre âme la connait, car la vérité ne s’enseigne pas « elle est ».
Prenez l’habitude de vérifier par vous-même, de vous renseigner, de vous informer et d’écouter votre sagesse intérieure. Vous avez votre Libre arbitre. Ne discutez jamais une intuition. Suivez-là. L’univers est gigantesque ! La vie dans l’univers est au-delà de l’imagination humaine ! Vous ne concevez qu’une infime partie de ce que peut être la vie..

« Nous sommes tous des visiteurs de ce temps, de ce lieu. Nous ne faisons que les traverser. Notre but ici est d’observer, d’apprendre, de grandir, d’aimer… Après quoi nous rentrons à la maison. » Proverbe aborigène

 

Messages des Etres de Lumière 2020


Page générée en 0,0429 s